Reportage | L’histoire des grands vins de Bordeaux

Gastion Marchou : Les grands crus de Bordeaux (1982)

Préface – la région

Du Ier au IIIe siècle, la campagne bordelaise, sous l’influence romaine, voit le triomphe de bordeaux carte des vinsla moyenne propriété. Le grand domaine gaulois, indivisible sous l’autorité du chef de clan, se décompose. C’est que ce chef sollicite, la plupart du temps, le titre de citoyen romain. Et cette qualité implique évidemment, l’obligation de se soumettre au code du conquérant. Or, le droit romain ne reconnaît pas la règle de l’indivisibilité. Désormais, la terre se vend, s’achète, se partage. C’est un élément de spéculation, un moyen de s’enrichir, de payer ses dettes.

Lorsque l’on regarde une carte de France, l’œil est attiré par cette échancrure bleue qu’est l’estuaire de la Gironde. Elle apparaît comme une vaste antichambre de l’océan, la plus longue et la plus large de tout le littoral. Du bec d’Ambès, qui est le confluent de la Garonne et de la Dordogne, il y a cent km jusqu’à la mer. Le fleuve est large de trois km à cet endroit. En aval, plus de dix km séparent les deux rives. Cette étendue liquide subit l’action des marées. Lorsque l’océan s’élève, sa masse irrésistible pénètre dans l’estuaire en refoulant le courant. C’est le phénomène du « mascaret » plus ou moins violent selon la saison. La marée progresse à la vitesse d’un cheval au galop et soulève devant elle une muraille d’eau bouillonnante et jaunâtre.

 

Les appellations contrôlées de Bordeaux

Que faut-il entendre par ces trois mots : vin de Bordeaux ? Prenant parole à Bordeaux une belle journée à Nogent-sur-Marne, l’auteur Jean Valmy-Baysse (1874-1962) répondit à cette question avec autant d’allure que de simplicité : « le vin de Bordeaux, Messieurs ? Mais c’est la France ! ».

Pour le consommateur étranger en effet, la marque « Bordeaux » identifie toujours les produits les plus rares, les plus recherchés, dont la consommation régulière est un signe de bon goût et un certificat de suprême distinction. Le Bordeaux, comme l’a dit Henri Binaud, c’est donc « bien autre chose qu’une marchandise ». C’est un produit que l’on peut classer parmi les grands universaux selon la définition d’Aristote. Mais, si universel fait l’unité de l’espèce, le particulier en fait le nombre. Au nombre appartiennent les appellations légales Bordeaux et Bordeaux Supérieur. Ici, il faut faire encore un peu d’histoire. Ces appellations sont tellement chargées de références, elles expriment si bien l’idée de patrimoine et de propriété collective, que leur délimitation occasionna, naguère, un débat acharné. Celui-ci ne fut tranché qu’à la faveur d’un décret publié au « Journal Officiel » du 19 février 1911.

Avant d’en arriver à cette décision, les législateurs furent assaillis de revendications lus ou moins justifiées dont le but était d’étendre la dénomination Bordeaux  à des vins parfois très éloignés de cité dont ils se réclamaient. En tout état de cause, le décret stipula que l’appellation générique Bordeaux serait réservée aux crus récoltés dans le département de la Gironde seulement, à l’exclusion des communes dont la vocation est surtout forestière.

C’est l’archiviste Brutails qui apporta la contribution de ses connaissances historiques à cette délimitation en faisant un départ très net entre vins de la sénéchaussée et vins de Haut-Pays d’après des traditions remontant au Moyen-âge.

Car, en ces temps lointains, n’avaient droit à l’appellation Bordeaux que les vins récoltés dans les alentours immédiats de la ville par des viticulteurs habitant « intra muros » et jouissant du droit de bourgeoisie.

Ces vins-là furent d’abord les seuls privilégiés. C’est ainsi que le roi Jean avait dit’, le 15 avril 1214 : « Nous voulons que tous les vins de nos bourgeois de Bordeaux, qui proviennent des vignes de leur ville, puissent circuler librement sur la rivière. » Autrement dit, les autres vins étaient soumis au blocage et fiscalement désavantagés. À suivre !

Achat immédiat de grands crus de Bordeaux

Découvrez une superbe sélection de grands crus de Bordeaux sur le site de notre partenaire : Comptoir des Millésimes. Toutes leurs dernières trouvailles de grands crus rares, les derniers arrivages de vieux millésimes sont sur leur site disponibles à l’achat et 100% en stock !